L É c h a n g e u r - # 1 6 - J a n v i e r 2 0 1 7

L I N N O - VAT I O N

12

# | PRÉSENTATION OBJETS CONNECTÉS, KÉSAKO ?

INTERNET DES OBJETS (IdO) en français, IoT (Internet of Things) en anglais, objets connectés Autant de termes qui peuvent paraître flous pour les moins technophiles. A l heure où les objets connectés se démocratisent un peu plus chaque jour, prenons un moment pour revenir sur la manière dont ils influencent déjà nos vies et notre métier.

L Internet des Objets dé- signe la « connexion » des objets à un réseau plus large, que ce soit directement (par Wi-Fi par exemple), par l intermédiaire du smartphone de l util isateur (souvent via une connexion Blue- tooth), grâce à des protocoles de com- munication ou bien des protocoles tels que LoRa ou Sigfox (des réseaux bas dé- bit et longue portée), qui permettent aux objets de communiquer entre eux.

C est ce type d objets 2.0 qui sont appelés objets connectés. Il devient ainsi possible de récupérer, stocker, transférer et trai- ter, sans discontinuité entre les mondes physiques et virtuels, les données qui se rattachent à ces objets.

Le terme d Internet des Objets ne possède pas en- core de définition officielle, ce qui s explique par le fait que l expression est encore jeune et le concept en train de se construire.

L Internet des Objets, une grande famille.

DEPUIS LEUR APPARITION, les objets connectés ont envahi de nombreux domaines, qui vont de la maison intelligente aux nanorobots en médecine. L innovation ne fait que s accélérer et de nombreuses marques telles que Orange, Philips, Samsung ou encore Apple et Google travaillent sur ces sujets, ainsi que Bouygues, et,

bien entendu, Colas. L Internet des Objets concerne également nos métiers, et pas seulement

dans le domaine des solutions de mobilité ou bien de la gestion de

trafic.

On peut dire que, si ces petits objets techno-

logiques ont boule- versé notre manière de vivre, toutes nos activités seront pro- chainement impac- tées, ainsi que nos modes de fonc- tionnement et nos relations clients.

Les datas, ou don- nées, qui désignent

toutes les informa- tions que récupèrent

ou utilisent les objets connectés, posent éga-

lement de nouvelles ques- tions sur nos offres, nos mo-

dèles d affaires, et les partenaires d un nouveau genre avec lesquels

nous seront amenés à collaborer.

Des solutions nouvelles.

LE CHAMP DES POSSIBLES est immense et le do- maine très vaste. C est pourquoi nous avons organisé le pilotage de tous les projets concernés de manière transversale et collaborative. L ensemble des dossiers actuellement en cours (dont le projet Yellow présenté dans notre numéro précédent), sont supervisés dans

Aximum et l Internet des Objets